Le projet KIMEA vise à évaluer les risques de troubles musculo-squelettiques. Il vient d’être primé par la ministre de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation Frédérique Vidal,  lors du prix « Pépite-Tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant ».

Née d’une thèse Cifre associant le laboratoire M2S de l’université Rennes 2 et une entreprise du secteur automobile, le projet KIMEA développe un logiciel  permettant d’évaluer les troubles musculo-squelettiques à partir d’une simple camera de profondeur, sans nécessiter de port de capteurs.  Le logiciel permet de corriger en temps réel les données de mauvaise qualité et estime automatiquement avec une précision inégalée, les risques de TMS. Cette solution permet une mise en place peu contraignante, optimisée pour l’industrie avec une réduction du coût d’analyse.

La SATT Ouest Valorisation a accompagné le projet en assurant d’une part la protection des résultats de recherche de l’équipe et d’autre part en bâtissant avec l’équipe une stratégie de valorisation consolidée.

Afin de garantir le transfert de la technologie et son exploitation industrielle, la SATT a investi dans un programme de maturation permettant d’en faire la « preuve de concept » dans un milieu opérationnel. Après des échanges avec l’équipe de recherche et des partenaires industriels, la création de start-up s’est imposée comme la voie de valorisation la plus ambitieuse.

Outre de programme de maturation en cours, la SATT accompagne également l’équipe projet en mettant à sa disposition des ressources et expertises (marketing, communication).

loading