[Technologie] BATELECCIR : la batterie propre du futur - Ouest Valorisation

Accueil » [technologie] bateleccir : la batterie propre du futur

Des chercheurs de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (Université de Rennes 1 / CNRS) ont développé une batterie innovante, BATELECCIR.
Celle-ci permettra une gestion optimisée des énergies renouvelables.
Accompagné par la SATT Ouest Valorisation, ce projet s’inscrit pleinement dans la transition énergétique et écologique des territoires.

Interview avec l’équipe de recherche :

  • Didier Floner, Maître de conférences – Université de Rennes 1
  • Florence Geneste, Chargée de recherche CNRS – Université de Rennes 1
  • Dominique Paris, Technicien – Université de Rennes 1

BATELECCIR-2013-11-22 17.15.47

Quels sont vos axes principaux de recherche ?
L’équipe de recherche
: Nos compétences et notre savoir-faire sont principalement basés sur la mise au point de réacteurs électrochimiques en flux comprenant des matériaux poreux tridimensionnels. Notre spécificité repose en particulier sur la modification de ces matériaux pour leur attribuer des propriétés physico-chimiques permettant de les utiliser dans des domaines allant de l’environnement à l’énergie.

Décrivez-nous votre innovation
ER : L’innovation, protégée par plusieurs brevets, consiste dans le développement d’une nouvelle génération d’électrode utilisant des composants chimiques, naturels et durables. Ces atouts positionnent l’innovation en rupture avec l’existant (redox cells). BATELECCIR est ainsi constituée de deux électrodes poreuses et de deux réservoirs extérieurs de volume variable directement reliés à la capacité de stockage de la batterie. Plus le volume des réservoirs sera grand, plus le temps de fonctionnement de la batterie sera important. Notre savoir-faire dans la conception de matériaux d’électrode poreux innovants, nous a permis d’étendre la diversité de la matière active impliquée (électrolyte) dans le processus de la batterie vers des espèces à faible coût. Plus précisément, ces batteries peuvent fonctionner avec des composés répandus tels que le fer et le manganèse ainsi que des molécules organiques issues de la biomasse. Notre longue expérience des réacteurs en flux nous a également permis d’optimiser le design de la cellule constituant la batterie et d’augmenter encore plus ses performances.

BATELECCIR_DSCF0637

 

 

 

 

 

Quels sont les secteurs d’applications de votre projet ?
ER
: La principale application de ce projet concerne le stockage des énergies renouvelables. Leur production n’est pas contrôlable et est très dépendante des conditions climatiques. Par exemple, les panneaux photovoltaïques ne fonctionnent que le jour et malheureusement, une grande partie de l’électricité produite n’est pas utilisée et est tout simplement perdue.

Cette batterie permettra une gestion optimisée de l’énergie renouvelable produite en lien avec les « smart grid » (réseau de distribution d’électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques pour en optimiser la production, la distribution et la consommation) et une meilleure autonomie énergétique des territoires. Elle s’adaptera aussi bien à la récupération d’énergie des champs éoliens ainsi qu’à l’alimentation des éco-quartiers.

Comment Ouest Valorisation vous a-t-elle accompagnée ?
ER : L’intervention de Ouest Valorisation a été cruciale sur plusieurs points. D’abord pour l’accompagnement dans la valorisation donnant lieu au dépôt de 4 brevets depuis 2007. Un financement région Bretagne-FEDER a pu tout d’abord être obtenu permettant la conception de la première cellule moléculaire à électrolyte circulant en 2011. Depuis septembre 2013, grâce à un second financement de la SATT, le projet se poursuit avec pour but la construction d’un pilote permettant d’atteindre des objectifs d’intérêt industriel. Des premiers contacts ont d’ailleurs pu être établis avec des industriels par l’intermédiaire de Ouest Valorisation.

Quelles sont les prochaines étapes de votre projet ?
ER
: La prochaine étape est importante car il va falloir transférer la technologie de la batterie de l’échelle du laboratoire à l’échelle industrielle. Dans cet objectif, la construction de la batterie de démonstration est essentielle. Les tests de cette batterie sur site seront alors incontournables pour valider son utilisation comme soutien aux énergies renouvelables et intéresser un industriel à sa production et son exploitation.

 

> Retrouvez cette technologie et bien d’autres dans nos offres dédiées à l’environnement.

 

 

 

 

 

 

logo_rb

BATELECCIR_LogoFEDER

loading