[Technologies]"Territoires d’innovation" : Quatre projets retenus en Bretagne et Pays-de-la-Loire bénéficieront d’un financement de l’État. - Ouest Valorisation

Accueil » [technologies] »territoires d’innovation » : quatre projets retenus en bretagne et pays-de-la-loire bénéficieront d’un financement de l’État.

Le 13 septembre dernier, l’Hôtel de Matignon a diffusé un Communiqué de Presse annonçant les lauréats de l’action « Territoires d’innovation ».

 

L’État, de par sa volonté de mettre en avant le potentiel d’innovation des acteurs territoriaux, a lancé en novembre 2018 un appel à manifestation d’intérêt. Celui-ci touche différents domaines tels que :

  • La réduction de la consommation d’énergie
  • Le développement de nouvelles formes de mobilité
  • L’évolution des pratiques agricoles et viticoles
  • La promotion de la production bio
  • La reconquête industrielle et le développement de l’industrie du futur
  • La revitalisation de centre-ville
  • L’évolution des modes de prise en charge du système de santé
  • Le déploiement de nouvelles solutions numériques au bénéfice des populations,
  • L’adaptation des compétences aux évolutions du marché du travail, etc.

 

Suite à cet appel à candidature, 24 projets ont été retenus sur l’ensemble de la France. Ils seront soutenus par l’État grâce à des financements (à hauteur de 450 millions d’euros), sous forme de subventions, d’investissements en fonds propres et d’un accompagnement sur la durée des projets.
Parmi eux, quatre se trouvent dans les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire  :

1) Le projet « Terres de sources », de Collectivité Eau du bassin rennais
Thématique : Transition écologique et énergétique, Agroécologie

Depuis plus de 20 ans, une politique de protection des eaux a été mise en œuvre par la collectivité. C’est dans ce cadre que le projet « Terres de sources » a émergé. Celui-ci a pour but de développer un processus vertueux dans lequel la demande locale en produits agricoles locaux, de qualité et accessibles à tous, stimule la progression des pratiques agro-écologiques sur la question de la protection des ressources en eau et le développement de nouvelles filières.

Grâce à ce projet, d’ici 2030 les impacts souhaités sont :

  • Une amélioration des critères de qualité des eaux et une réduction des coûts en potabilisation
  • Une augmentation de 25% des exploitations du périmètre bio ou conventionnelles et une diversification de leurs productions
  • Une amélioration et une diversification du revenu de ces agriculteurs
  • Une évolution du régime alimentaire des habitants pour « manger mieux, local et durable » (environ 25%)

Le montant prévu de subvention par l’État : 5,9M€.
Potentiel d’investissement par l’État : 14,7€

2) Le projet « Handicap innovation territoire », de Lorient Agglo
Thématique : Santé, Handicap

Le projet Handicap Innovation Territoire (HIT) a pour ambition de développer un territoire inclusif pour tout citoyen en situation de handicap d’ici 2030.
Cela devra être réalisé en favorisant l’Handicapowerment, autrement dit, par la mise en place de parcours de vie personnalisés et une plus haute incitation à la participation sociale.
Les objectifs visés sont notamment une augmentation de scolarisation des personnes en situation de handicap, l’accroissement le taux de satisfaction concernant les déplacements en ville, la réduction de coûts médicaux et l’accueil d’entreprises innovantes du secteur du handicap.

Le montant prévu de subvention par l’État : 6,9M€.
Potentiel d’investissement par l’État : 22,4€

3) Le projet « Morbihan : La flexibilité énergétique et les données », de Morbihan Énergies
Thématique : Transition énergétique et écologique, Numérique

Les particularités locales comme le manque de métropole, la dépendance énergétique, ou bien encore la difficulté d’adaptabilité au tourisme saisonnier, peuvent être un frein dans le développement d’un territoire. C’est justement le cas du Morbihan.
Afin d’y faire face, Morbihan Énergie a lancé le projet « Morbihan : La flexibilité énergétique et les données ».
Ses objectifs sont :

  • Le développement de nouveaux modèles économiques autour des énergies renouvelables
  • Une valorisation des ressources locales
  • Une meilleure adaptation à la saisonnalité
  • De tirer profit du potentiel de la donnée et assurer la souveraineté de ces acteurs publics
  • Une amélioration de la gestion des services urbains, notamment grâce à une hausse de l’utilisation des énergies renouvelables et des technologies numériques.

Les impacts escomptés d’ici 2030 sont l’augmentation de la part d’électricité produite (de 5 à 20%), du taux d’exploitation de la production d’énergies renouvelables (+20%), ainsi qu’une diminution des dépenses en électricité dans les bâtiments publics (-25%), du taux d’usage des voitures individuelles (-80 à 94%) et des coûts d’intervention de maintenance des services publics municipaux (-25%).

Le montant prévu de subvention par l’État : 3,4M€.
Potentiel d’investissement par l’État : 6,6€

 

4) Le projet « Ouest territoires d’élevage », de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)
Thématique : Agroécologie

Réconcilier élevage et société dans l’Ouest, telle est l’ambition du Laboratoire d’Innovation Territorial avec son projet « Ouest Territoires d’Élevage » (LIT OUESTEREL).
Dans le cadre de celui-ci, trois territoires pilotes (la Communauté de communes du Kreiz-Breizh, le Pays d’Argentan, d’Auge et d’Ouche et le Pays d’Ancenis) ont été définis afin de représenter la diversité des enjeux économiques, environnementaux et sociétaux.
Les objectifs visés avec ce projet sont l’amélioration du bien-être animal, la réduction des usages d’antibiotiques, la mise en place dans les magasins de produits signalés « santé » et « Bien-Être Animal » (SBEA), ainsi qu’une meilleure traçabilité afin de regagner la confiance des consommateurs et créer de la valeur. La réussite de cette démarche de valorisation nécessitera également un engagement total des éleveurs.
En parallèle, cela permettra à ces territoires d’ici 2030 de maintenir des emplois agricoles et agro-alimentaires.

Le montant prévu de subvention par l’État : 4,5M€.
Potentiel d’investissement par l’État : 10,9€

La SATT Ouest Valorisation se réjouit de ces 4 projets retenus.

 

 

Sources :
Le Gouvernement : Dossier de presse « Territoires d’innovation. 24 projets lauréats », 13 septembre 2019 :
https://bit.ly/2oFho3b

loading