MAPPEM GEOPHYSICS - Ouest Valorisation

Accueil » Mappem geophysics

Date de création : 2014
Porteurs : Jean-François d’Eu, Pascal Tarits

Objet de la société
La société propose des prestations d’imagerie du sous-sol marin, de détection 3D de cibles enfouies, de mesure de rayonnement de câbles en vue de limiter les risques industriels offshores notamment lors de l’implantation d’infrastructures EMR (Energies Marines Renouvelables) ou encore de qualification des fonds marins pour l’aménagement côtier.

Descriptif de la technologie
L’innovation permet de localiser des objets enfouis en utilisant la technologie électromagnétique, méthode complémentaire de l’existant proposant un meilleur traitement des données et diminuant ainsi les risques industriels.

Établissements : Université de Bretagne Occidentale / CNRS

Accéder au site de Mappem Geophysics

 

Interview de Jean-François D’Eu, Président de Mappem Geophysics (08/2020)

Quel est le chemin parcouru pour Mappem Geophysics depuis 2014 ?

Beaucoup de choses ont évolué ! Nous continuons de développer notre offre et d’améliorer nos systèmes, tant au niveau technologique, théorique, qu’au niveau du traitement et de l’analyse de nos données. Notre expérience s’est décuplée et nous abordons avec confiance tous les projets de nos clients. Mappem c’est maintenant 6 personnes à temps plein, avec l’intervention de Pascal Tarits comme conseiller scientifique. Notre CA progresse régulièrement, avec une vraie perspective de développement malgré la crise actuelle.

A la création de la société fin 2014 début 2015, nous avions l’offre Mappem destinée à la mesure et la modélisation de la résistivité des sous-sols marins. Nous avons décliné cette offre et amélioré grandement nos traitement, nous sommes plus compétitifs que jamais ! Nous avons aussi développé de nouveaux outils, par exemple pour la detection d’objets enfouis (notamment les mines non explosées), qu’ils soient ferreux ou non. Nous avons également développé un outil pour les très faibles hauteurs d’eau, et une nouvelle station autonome de mesure des champs électromagnétiques, destinée aux études d’impact (par exemple des cables d’énergie), mais aussi pour l’imagerie géophysique cotière (Magnétotellurique marine).

Quels domaines adressez-vous ?

Nos marchés applicatifs vont de fait depuis les études géophysiques (parcs éoliens, routes de câbles, atterrages mais aussi dragage, oil&gaz, etc), la recherche d’objets enfouis (UXOs pour les projets EMR, mais aussi mines plus modernes pour l’armée), la géothermie et les études géophysiques plus profondes, et aussi les études liées à la mesure des environnements électromagnétiques.

Les avantages de nos techniques électromagnétiques, c’est quelles sont utilisables dans toutes les circonstances tout en apportant une nouvelle donnée inatteignable jusqu’à maintenant. Nous donnons des informations sur les propriétés électriques des matériaux, et c’est une information vraiment intéressante et complémentaire des autres techniques pour les études. En effet, nous avons avec nos méthodes un accès direct aux informations sur la porosité des matériaux (pour les études geophysiques) ou sur leur contenant en métaux (pour les objets). L’avantage de notre offre est que son est coût généralement sans grand impact sur le coût total des projets sur lesquels nous intervenons. 

loading