Ouest Valorisation s'engage pour l'environnement - Ouest Valorisation

Accueil » Ouest valorisation s’engage pour l’environnement

Anais Daguet, assistante et chargée de mission qualité chez Ouest Valorisation, nous explique comment Ouest Valorisation, à son échelle, participe à préserver l’environnement.

Pourquoi s’être engagé dans une démarche RSE ?

Tout d’abord parce que d’un point de vue personnel, tout ce qui touche à l’environnement m’intéresse. La responsabilité Sociétale d’Entreprise est l’affaire de tous et nous voulons, à notre échelle, contribuer à la préservation de l’environnement. Ainsi, nous avons tout naturellement commencé à trier le papier, récolter les bouchons, imprimer en noir et blanc sur du papier recyclé quand cela est possible. Des actions qui ne demandent que très peu d’investissement.

Parce que la RSE concerne également le bien-être au travail, nous avons mis en place des ballons et des chaises ergonomiques. Nous invitons tous les salariés à partager leurs idées avec nous, que ce soit pour améliorer leurs conditions de travail ou nos habitudes afin de préserver l’environnement.

Quelle est votre dernière initiative ?

Nous avons décidé de parrainer une ruche.

Depuis plusieurs années, on constate une diminution inquiétante du nombre d’abeilles domestiques, or ce sont, entre autres, ces abeilles qui pollinisent les fleurs permettant ainsi de perpétuer les espèces végétales et nourrir de nombreuses variétés d’insectes, d’oiseaux et de mammifères. C’est donc un maillon indispensable à la survie des espèces.

Cette démarche est pour nous l’occasion de contribuer à la préservation de l’environnement.

Ce qui nous a plu également et convaincu d’investir dans les ruchers solidaires de Bretagne Gwenan, en plus de sa localisation, en Bretagne, c’est la possibilité de participer à l’éducation en proposant une sortie scolaire aux enfants d’une école à proximité mais aussi à l’installation d’un rucher dans un établissement type ESAT (Établissements et Services d’Aide par le Travail) pour les personnes en situation de handicap.

Le + : Si tout se passe bien, et c’est ce que l’on espère, nous pourrions récupérer 75 pots de miel d’ici la fin de l’année. Miam !

loading