[Start-up] Moovency réunit 2M d'euros pour accompagner sa croissance - Ouest Valorisation

Accueil » [start-up] moovency réunit 2m d’euros pour accompagner sa croissance

Moovency, 2M d’euros pour devenir un acteur majeur de la prévention des TMS

La start-up Rennaise, habitante de l’accélérateur le Village By CA, vient de clôturer une première levée de fonds. Moovency lève 481 000 euros auprès d’un industriel français et de plusieurs business-angels bretons (dont ceux de BA 35 anciennement Logoden).

Cette marque de confiance permettra un effet de levier par l’apport sous forme d’obligations convertibles de BPI France au titre du label French Tech Seed et par l’entrée de Ouest Valorisation au capital de la société. S’ajouteront à cette consolidation du plan de financement de la start-up, des prêts bancaires et des aides à l’innovation.

Vincent Lamande, Président de Ouest Valorisation

« La  SATT Ouest Valorisation se félicite de cette première levée de fonds qui va permettre à Moovency d’accélérer son développement suite à des premiers résultats commerciaux très prometteurs. Forte de cette levée de fonds, la SATT s’engage ainsi aux côtés des autres partenaires financiers de Moovency par l’apport de propriété intellectuelle à la société », indique Vincent LAMANDE, Président de la SATT Ouest Valorisation.

Moovency et sa technologie issue de la recherche publique

Unique par rapport aux solutions existantes sur le marché, Moovency a développé un algorithme innovant issue de plusieurs années de recherches universitaires au laboratoire M2S (Mouvement Sport Santé) de l’université de Rennes 2, validé scientifiquement pour une utilisation en condition réelle. L’avantage concurrentiel de KIMEA est également sa simplicité d’usage. Son utilisation est, en effet, très peu contraignante et s’intègre parfaitement dans les process industriels. La solution ne demande pas de calibrer l’espace ou de placer des capteurs sur des repères anatomiques précis du travailleur pour être valide.

Moovency cible plusieurs secteurs de travail concernés par les troubles musculo squelettiques : l’industrie manufacturière telle que l’automobile, l’agroalimentaire et la métallurgie et  travaille actuellement sur le domaine du BTP et celui de la Santé.

loading